Quand tout sera privé, on sera privé de tout !

Bientôt 10 ans… La même envie, le même espoir, un Avenir en commun…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Il est déjà loin le 5 avril 2012, cette date qui a marqué le début de mon engagement politique, mais il n’est pas si loin que ça ce jour où place du capitole, à 14h00, se préparait un grand événement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon ! L’espoir et la chance d’avoir un candidat pour en finir avec la présidence de Sarkozy nait enfin et j’ai décidé de prendre pleinement ma part. J’ai conscience de ce qu’il se joue lorsque je me balade tranquillement sur cette place où tout le monde s’affaire aux préparatifs. C’est à cette occasion que je me suis arrêté au stand du Parti de gauche. Cette rencontre avec les militants était très instructive et nos échanges étaient clairs et limpides. Comme je me sentais prêt pour reprendre le combat politique, et laisser derrière moi mes amours de jeunesse déçus, j’ai franchi le pas ce jour-là !

Je sentais et, au fond, je savais que ce jour serait le premier d’une grande aventure, d’une grande histoire collective rythmée par des débats, des réunions, des campagnes et quelles campagnes ! Une première et une deuxième avec le même candidat. Et quel candidat ! Celui qui par son regard, ses mots, sa force de conviction nous donne le cap. Si Jean-Luc Mélenchon m’a redonné le goût du militantisme politique, je sais qu’il a entrainé des millions de femmes et d’hommes à croire à nouveau dans leur capacité à rêver les jours heureux, à reconquérir cette force de l’utopie qui rompt la fatalité d’un capitalisme mortifère destructeur de la nature et des collectifs humains.

Voilà bientôt 10 ans que tout a commencé et lorsque je regarde du haut de mes 36 ans le chemin parcouru, alors que rien ne me destinait à un tel engagement, je mesure le chemin parcouru dans un monde où la politique semblait prédestinée à la professionnalisation. En n’ayant pas fait de grandes études, de grandes écoles, je me suis très vite senti loin du sérail des « sachants » ! Mais j’assume d’être ici sans complexe, avec mon brevet des collèges ! J’ai la conviction qu’on ne se définit pas du fait de ses études scolaires uniquement, c’est surtout l’école de la vie qui nous forge. C’est ce parcours qui permet de corriger mes manques, c’est mon histoire. J’ai fui l’école, cela ne simplifie pas la vie, c’est certain, mais ça m’a obligé à apprendre par les expériences diverses et variées, au gré de de mes engagements, et des petits boulots que je trouvais. L’absence de diplômes est souvent vécue comme un barrage et une injustice. L’incertitude de l’avenir est un souci du quotidien. Car oui, quand on n’a pas fait d’étude, ni réellement appris un métier, le quotidien se rapporte plus à une galère qu’à une vie toute tracée.

Ce 5 avril 2012 est fondateur pour moi, d’ailleurs un an plus tard, je rentrais à la SNCF avec enfin un peu de sécurité et de visibilité pour mon avenir. Cet engagement professionnel comme cheminot n’a pas tardé à devenir aussi un engagement syndical à la CGT dont je suis toujours adhérent aujourd’hui. Politiquement, en février 2016, je rejoignais la France insoumise en signant un appel émis par des syndicalistes. Une nouvelle campagne en pleine période de lutte avec mes camarades cheminots. Puis en décembre 2018, à force de travail, je devenais co-animateur du livret transports. Du travail, du travail et encore du travail, collectivement nous avons construit une petite partie du programme à venir, à partir d’une idée que nous défendons depuis quelques années : un pôle public des transports et mobilités. 

Quand je regarde dans le rétroviseur, ce sont 10 années incroyables qui m’ont enseigné et donné l’occasion d’apprendre et de transmettre. Aujourd’hui c’est la campagne pour 2022 qui s’ouvre. Et dans mon cas, la troisième aux cotés de Jean-Luc Mélenchon, avec toujours la même envie, la même motivation, celle de faire gagner notre programme l’Avenir en commun. Cette aventure humaine et militante ne fait que commencer, c’est pourtant la troisième fois mais avec l’enthousiasme de la toute première fois. Je sais que ce sera la bonne ! L’Union populaire est le moyen de partager avec le plus grand nombre notre programme, d’avoir des candidats et candidates du peuple et pour le peuple dans sa diversité sociale, pour accéder enfin à la victoire de l’écosocialisme. 

Alors oui, dans cette aventure collective, je prends mes responsabilités, comme co-animateur du groupe transports, mais aussi militant et comme homme de la classe populaire, galérien de la vie ! Je suis prêt à porter la voix de tous les sans-voix, parce que je sais que c’est si difficile de prendre sa place, de se faire confiance pour faire porter sa voix, de ne pas avoir le sentiment de déranger, de ne pas être à sa place. Je m’engage pour aller jusqu’à la victoire, l’avènement d’un réel Avenir en commun. Bien sûr, en écrivant ces mots, j’aimerais remercier ces personnes qui, ces 10 dernières années, ont su me donner confiance en moi, notre candidat, Jean Luc Mélenchon, mes amis et camarades, Jean-Christophe Sellin et Philippe Juraver, et surtout un grand ami et mentor, Jean Ortiz sans qui tout cet engagement n’aurait pas été possible.

Trêve d’éloges, et de remerciements, et donc oui une nouvelle campagne s’ouvre, la troisième pour ma part. Et j’y crois dur comme fer, ce coup-ci, à la fin c’est nous qu’on va gagner ! Nous avons un programme, nous avons une stratégie, nous avons un candidat ! Avec l’Union populaire et notre candidat, nous allons enfin le construire cet Avenir en Commun, seule réponse aux grandes urgences écologiques, sociales et démocratiques qui sont la démonstration de la faillite du capitalisme, de la finance et de la Vème République.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 3 614 autres abonnés

Abonnez-vous !

Pour suivre l'actualité de mon blog et recevoir les nouveaux articles par mail !

Rejoignez les 3 614 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :